A+ R A-

ETUDE EDS DU JEUDI 19 AVRIL 2012

Envoyer Imprimer PDF

Dons spirituels et responsabilité chrétienne

Les dons spirituels ne sont pas révélés juste pour satisfaire notre curiosité, mais plutôt pour indiquer ce que le Seigneur désire que l’on fasse et quel est notre rôle au sein du corps de l’Eglise. Il s’ensuit, bien sûr, de grandes responsabilités quand on cherche à accomplir ce pour quoi Dieu nous a spécialement équipé.

Cf. Rm 12.4; 1 Co 12.12; Ep 4.16. Que disent ces versets sur les dons spirituels et le corps du Christ ?

Il est significatif que les trois principaux chapitres mentionnant les dons spirituels le font dans le cadre du corps de l’Eglise. Cela montre que même s’il arrive qu’on témoigne ou qu’on évangélise de façon personnelle, comme Philippe au trésorier éthiopien (Ac 8), il incombe à chacun d’exercer ses dons au sein de l’Eglise.

Comme nous l’avons vu précédemment, quelles que soient les activités de l’Eglise, celles-ci doivent être accomplies sous l’autorité et la direction du Saint-Esprit. Il nous incombe de rechercher la volonté de Dieu et d’œuvrer en harmonie avec ce que l’Esprit nous révèle. Ne tombons pas dans le piège consistant à faire des projets pour rechercher ensuite l’approbation divine. Souvent nous demandons « Que peut faire notre Eglise pour Dieu? » Découvrons plutôt ce que Dieu accomplit déjà parmi son peuple et joignons nos efforts.

Que révèlent ces versets : Mt 10.19, 20; Ac 13.4, 5; 16.6, 7 sur la façon dont les disciples étaient dirigés par le Saint-Esprit ?

Les disciples laissaient le Saint-Esprit omniscient diriger leur ministère. Il arrivait qu’en voulant pénétrer dans un champ missionnaire, le Saint-Esprit les en empêchait. Fort probablement, Paul recevait une vision dans laquelle le Saint-Esprit lui donnait des directives précises quant à l’endroit où les disciples devaient évangéliser. Voir Ac 16.9, 10.

Les dons spirituels doivent être utilisés de manière responsable. Le meilleur moyen de s’en assurer est, pour celui à qui a été accordé un don, de maintenir une communication ouverte avec l’Esprit. Il nous incombe de maintenir l’unité de l’Eglise. Ce sera le cas si nous sommes conduits par l’Esprit. Celui-ci dirige les membres et l’Eglise. Les directives qu’il donne à un membre seront les même qu’à l’ensemble de l’Eglise. L’Esprit ne dirige pas les membres hors du corps du Christ.

Quand nous nous engageons à servir le Christ, attendons-nous à voir de grandes choses se produire tandis que le Saint-Esprit se répand sur nous. La clef, individuellement et collectivement en tant qu’Eglise, est d’être prêt à recevoir ce que l’Esprit envoie.

 

Pour aller plus loin

La vigne a beaucoup de branches, mais bien qu'elles soient toutes différentes, elles ne sont pas en compétition entre elles; il y a unité dans la diversité. Tous les sarments reçoivent leur nourriture de la même source. C'est une illustration de l'unité qui doit exister entre les disciples de Christ. Dans leurs différents types de travail, ils n'ont qu'une seule Tête. Le même Esprit agit à travers eux sous différentes formes. Il y a une action harmonieuse, bien que les dons varient. Étudiez ce sujet, et vous verrez que la personne qui est vraiment unie au Christ n'agira jamais comme si elle était une unité complète en elle- même...

Dieu vous utilisera quand vous serez disposés à être utilisés à Sa manière. Souvenez-vous que l'église des croyants constitue le corps de Christ, "afin qu'il n'y ait pas de divisions dans le corps, mais que les membres aient également soin les uns des autres." (1 Co. 12:25). Dieu vous appelle à vous unir avec vos frères. Il a assigné des dons différents aux différents membres de Son corps. Il leur a donné des talents et des possibilités qui contribueront à Sa gloire et à l'avancement de Son royaume. C'est une honte pour Lui quand les membres de Son corps agissent les uns contre les autres.

Quelqu’un n’atteint pas la perfection et l’influence en faisant l’œuvre d’un autre, mais en accomplissant fidèlement son propre devoir, conscient qu’il n’est qu’une partie du grand tout. Tous les membres du corps du Christ doivent être unis par la sympathie les uns pour les autres et par la fidélité à Christ. Avec une humble foi ils doivent accomplir leur travail, œuvrant selon les instructions de Christ. Celui qui marche et agit loin de Christ atteindra finalement la place la plus basse, quelle que soit sa position et son influence. Manuscript Releases, vol. 21, pp. 276, 277.

Dieu se révéla aux pieux prophètes et enseignants de l'église d'Antioche : «Un jour, pendant qu'ils célébraient le culte du Seigneur et qu'ils jeûnaient, le Saint-Esprit leur dit : Mettez à part Barnabas et Saul pour accomplir l'œuvre à laquelle je les ai appelés» (Actes 13 : 2). Ces apôtres furent donc solennellement consacrés à Dieu par le jeûne, la prière et l'imposition des mains ; puis ils furent envoyés dans leur champ missionnaire parmi les Gentils.

Jusque-là, Paul et Barnabas avaient travaillé comme ministres du Christ, et le Seigneur avait richement béni leurs efforts ; cependant, ni l'un ni l'autre n'avait été consacré au ministère de l'Evangile par la prière et l'imposition des mains. Etant désormais investis des pleins pouvoirs ecclésiastiques, ils étaient autorisés non seulement à enseigner la vérité, mais aussi à baptiser et à organiser des communautés locales. C'était une époque importante pour l'Eglise. Bien que le mur de séparation entre les Juifs et les Gentils ait été renversé par la mort du Christ, donnant aux païens libre accès aux privilèges de l'Evangile, un voile masquait encore les yeux de nombreux chrétiens d'origine juive et les empêchait de voir clairement la fin de ce qui avait été aboli par le Fils de Dieu. L'œuvre devait maintenant se poursuivre activement parmi les Gentils et aboutir à fortifier l'Eglise par une riche moisson d'âmes.

Dans cette œuvre missionnaire spéciale, les apôtres étaient à la merci de la suspicion, des préjugés et de la jalousie. En rompant avec le sectarisme des Juifs, leur doctrine et leur enseignement les feraient tout naturellement accuser d'hérésie, et leur autorité comme ministres de l'Evangile serait mise en doute par de nombreux chrétiens zélés, issus du judaïsme. Mais Dieu avait prévu tous ces obstacles auxquels les apôtres allaient être confrontés. C'est pourquoi, dans sa sagesse, le Seigneur fit en sorte qu'ils soient revêtus par l'Eglise d'une autorité incontestable, afin que leur apostolat soit inattaquable. The Story of Redemption, pp. 303, 304; L’Histoire de la rédemption, pp. 312, 313.

SONDAGE

TU NOUS VIENS D'OU ?

Aidez LouangeFM

Merci de soutenir LouangeFM par vos dons !

Montant: 

Bannière

Connexion