A+ R A-
Envoyer Imprimer PDF

"Car, lorsque nous étions encore sans force, Christ, au temps marqué, est mort pour des impies." Romains 5.6

Que signifie être "sans force" ? Le mot grec employé ici par Paul veut dire n'avoir aucune ressource, se sentir complètement impuissant, démuni et faible. C'est ainsi que nous étions quand Jésus est venu dans ce monde. Il est venu sauver des êtres sans force, incapables de se sauver eux-mêmes.

Au cours de notre existence, cependant, nous pouvons oublier que nous sommes sans force. Il est tellement facile de placer sa foi dans ses propres ressources et capacités. Son expérience et ses relations. Ses succès dans le monde. Mais la vie nous apprend que n'importe quelle situation peut changer en une fraction de seconde. A cause d'une catastrophe naturelle ou de la maladie. D'une tempête ou d'une crise économique.

La Bible nous rappelle que c'est lorsque nous dépendons entièrement de Dieu que nous sommes les plus forts. Comme l'a écrit Paul : "quand je suis faible, c'est alors que je suis fort" (2 Corinthiens 12.10). Lorsque nous prenons conscience que nous n'avons aucune force par nous-mêmes. Que nous lui faisons confiance pour toutes choses. Que nous puisons à sa puissance et à ses ressources illimitées.

Comment comprendre un tel amour ? Il est totalement contraire à la nature humaine. Car Dieu est venu vers nous alors même que nous étions encore pécheurs. Quand nous étions ses ennemis. Christ est mort pour nous... quand nous ne méritions pas son secours. A présent, grâce à lui, nous pouvons avoir la paix avec Dieu. Et nous sommes "sauvés par lui de la colère".

Souvenez-vous aujourd'hui que "C'est par la grâce en effet que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu" (Éphésiens 2.8). Rappelez-vous que sa "grâce vous suffit, car [sa] puissance s'accomplit dans la faiblesse" (2 Corinthiens 12.9). Que vous pouvez "tout par celui qui vousfortifie" (Philippiens 4.13). Ayez confiance en lui. Soyez rempli de foi. Proclamez que ses promesses sont vraies pour vous. Et ne vous découragez pas. Qu'il soit la force de votre vie.

Une prière pour aujourd'hui

Père, merci pour ta fidélité à mon égard. Merci parce que tu pourvois à tous mes besoins. Merci pour ton abondance et ta bénédiction. Je ne veux pas céder au découragement, mais au contraire te faire confiance. Amen.


John Roos

Envoyer Imprimer PDF

"Le royaume des cieux ressemble à un homme qui avait semé une bonne semence dans son champ. Mais, pendant la nuit, son ennemi vint, sema de la mauvaise herbe parmi le blé et s’en alla." Matthieu 13.24-25

Indéniablement nous sommes le résultat de ce que les autres ont semé dans notre vie. Vous, pas moins que les autres. Des semences il y en a eu de jetées dans votre vie n'est-ce pas ? De très bonnes, de moins utiles et d'autres franchement mauvaises. Commençons par ces dernières si vous le voulez bien.

Toutes ces semences négatives au possible que sont des paroles de parents trop durs et injustes, des propos de professeurs vous qualifiant d'incapable, de paresseux, de nuisible ! Parfois la parole d'un homme d'église vous brisant intérieurement pour la vie !

Que vous le vouliez ou non, ce que vous êtes aujourd'hui, est le résultat de ces semences d'hier ! Comment en sortir ? Comment inverser les choses ? Comment guérir de ce genre de maux ?

Et puis il y a toutes les semences qui sans être utiles sont là : c'est une passion, c'est un mode de vie "copier coller" sur celui de vos parents , ils se disputaient alors vous et votre conjoint en faites autant. C'est inconscient, mais pourtant bien là, tant d'enfants de divorcés, divorcent eux-mêmes, c'est comme inscrit dans leurs gênes ! Et puis il y a eu ces mauvaises habitudes, comme mentir pour se tirer d'affaire, s'arranger avec la vérité, ou contourner la loi sans se faire prendre, etc.

Et puis il y a toutes les bonnes semences, celles de la culture, de l'éducation, de l'amour de vos parents, de leur exemple de sérieux et de fidélité. Il est indéniable qu'il faut aussi parler de l'excellente semence de la morale. Sans elle vous ne seriez plus là depuis longtemps ! Mais la meilleure de toutes reste bien la semence dont parle Jésus dans son évangile, celle de Dieu dans votre cœur. J'ai connu des gens qui bien que n'ayant jamais choisi de suivre Jésus-Christ personnellement, disent après quarante ou cinquante années passées ici-bas, que l'éducation spirituelle qu'ils ont reçue dans l'enfance les marque à vie et oriente encore aujourd'hui leurs choix et leurs décisions !

Bonnes semences, mauvaises semences, tout cela fait que vous êtes ce que vous êtes aujourd'hui ! T out cela forge votre personnalité, votre tempérament, votre caractère ! Il faut, pour guérir de vos blessures du passé, pour déraciner définitivement ce qui a été semé dans votre cœur, que de nouvelles semailles soient faites. Amis, avant cela, il faudra que la

herse de la repentance passe pour remuer en profondeur le terrain de votre cœur, que les lourdes pierres des complexes et des échecs soient ôtées afin de jeter une semence nouvelle, faite d'espérance et de renouveau ! En finir avec la mauvaise image de vous, avec les relents du passé. Acceptez un nouveau départ.

Une prière pour aujourd'hui

Seigneur, je prie parce que je ne sais pas comment me sortir de ces inextricables racines du passé. J'ai besoin de naître de nouveau, viens me faire naître de nouveau, fais de moi une nouvelle créature ! Au nom de Jésus j'ai prié. Amen.

 

Samuel Foucart

Page 4 sur 34

Verset du jour

A celui qui, par la puissance qui agit en nous, peut réaliser infiniment au-delà de ce que nous demandons ou même pensons, à lui soit la gloire dans l'Eglise et en Jésus-Christ pour toutes les générations et pour l'éternité. Amen!

Ephésiens 3 : 20, 21 "Semeur"

SONDAGE

TU NOUS VIENS D'OU ?

Aidez LouangeFM

Merci de soutenir LouangeFM par vos dons !

Montant: 

Bannière

Connexion