A+ R A-
Envoyer Imprimer PDF

"Le Seigneur déteste les hommes orgueilleux ; on peut être sûr qu'il les punira." Proverbes 16.5

Je veux aimer Dieu et aider mon prochain. C'est le but de chacune de mes journées. Et quand on me demande : "Quel est ton rêve ? Quelle est ta vision ?" je n'ai qu'une seule réponse : c'est simplement d'aider les autres.

Si aider quelqu'un veut dire lui enseigner la Parole de Dieu, alors je veux enseigner la Parole. Si une personne a besoin que je la serre dans mes bras, je veux la serrer dans mes bras. Si je peux aider mon prochain en lui payant un mois de loyer, c'est ce que je veux faire. Ou si je peux aider des gens en Inde en leur annonçant l'amour de Dieu, je veux aller en Inde.

Voilà ce que signifie marcher dans l'amour - l'amour selon Dieu. C'est laisser Dieu nous utiliser comme il le désire et savoir qu'il est au centre de toutes choses. C'est nous oublier nous-mêmes et obéir à l'appel de Dieu. Marcher dans l'amour devrait être l'objectif numéro un de tout chrétien.

Il existe un péché subtil qui peut nous empêcher de marcher dans l'amour : l'orgueil. Il est subtil et trompeur parce que si vous êtes rempli d'orgueil, vous êtes justement trop orgueilleux pour le reconnaître !
Je sais cela parce que mes enseignements sur l'orgueil ne se vendent pas bien. Par contre, mes messages portant des titres du genre : "Comment réussir dans la vie" sont très appréciés.

Nous devons prendre la question de l'orgueil au sérieux. L'orgueil est le propre d'un esprit indépendant, égocentrique. Quand notre coeur est rempli d'orgueil, nous ne rendons pas à Dieu la gloire qui lui est due et nous traitons mal les autres ; nous les regardons de haut et pensons que nous méritons ce que nous avons. La vérité, malheureusement, est que peu de gens sont capables d'occuper des positions élevées sans commencer à se prendre au sérieux.

Dieu veut que nous soyons dépendants de lui, plutôt que de croire que nous pouvons y arriver par nous-mêmes, puis de nous attribuer tout le mérite. Une telle attitude est insensée, parce qu'en réalité, nos dons, nos talents et nos capacités nous viennent de Dieu (Jean 3.27). Nous ne pouvons en aucun cas nous en glorifier.

Ma facilité à communiquer est un don de Dieu. Je lui rends grâces pour cela et je veux l'utiliser pour son service. Quelles que soient vos compétences, sachez que vous n'y êtes pour rien - vous êtes bon parce que Dieu vous a donné telle ou telle capacité. C'est lui qui est au centre de toutes choses, et non pas nous.

Une action pour aujourd'hui

Si vous voulez sonder votre coeur pour voir si vous êtes orgueilleux, posez-vous ces trois questions : Comment est-ce que je traite les autres ? Qu'est-ce que je pense d'eux ? Est-ce que je parle davantage de moi-même que de Dieu et de ce qu'il a fait ?

 

Joyce Meyer

Envoyer Imprimer PDF

"Nous qui sommes forts dans la foi, nous devons aider les faibles [...]." Romains 15.1

Jésus savait encourager et il invite ceux qui sont forts dans la foi à encourager les faibles dans leur marche avec Dieu (Romains 15.1).
Nous avons tous besoin de confiance. Le fait de savoir qu'un autre croit en nous fait ressortir le meilleur de nous-mêmes. C'est ce qu'a fait Jésus avec l'apôtre Pierre. Son nom, Petros, signifie "caillou". Mais Jésus lui a dit : "Caillou, tu seras un rocher. Je te donne un nouveau nom."

A ce moment-là, l'apôtre était tout sauf un rocher. Il était monsieur "Impulsif", monsieur "Je-parle-trop-vite".
Or Jésus ne lui a pas dit qui il était, mais qui il pouvait être. Il lui a donné confiance en lui pour lui permettre de réaliser son potentiel.

Nous avons tous besoin d'être encouragés. Au fil des ans, j'ai confectionné un "Dossier des
encouragements". Chaque fois qu'on m'écrit un petit mot, une lettre, une carte, je les classe. Même s'il s'agit d'encouragements mitigés comme : "Ce sera mieux la prochaine fois" ou "Pas trop mal pour un début", je les garde quand même !

Les jours où je suis découragé, abattu, fatigué, je sors mon "Dossier des encouragements" et je lis tous les petits mots que j'ai conservés.

Vos encouragements doivent être sincères et venir du coeur. Ils doivent aussi être réguliers - ne soyez pas avare en la matière !

Il faut aussi qu'ils soient précis. Au lieu de dire : "J'ai aimé ce repas", dites plutôt : "Je vois que tu t'es beaucoup appliquée pour confectionner ce repas et l'assaisonnement que tu as choisi était parfait." Au lieu de dire : "Tu as fait du bon travail", dites : "J'ai remarqué que tu as fait preuve de tact face à ce membre en colère et que tu as su garder ton calme sous la pression."

Une action pour aujourd'hui
Prenez le temps d'encourager quelqu'un aujourd'hui.


Rick Warren

Page 7 sur 131

Verset du jour

... O Dieu, que ton secours me relève!

Psaume 69 : 30 "LSG"

SONDAGE

TU NOUS VIENS D'OU ?

Aidez LouangeFM

Merci de soutenir LouangeFM par vos dons !

Montant: 

Bannière

Connexion