A+ R A-
09 Oct
Envoyer Imprimer PDF

Il s'assit sous un genêt et demanda la mort, en disant: C'en est trop! Maintenant, Éternel, prends ma vie, car je ne suis pas meilleur que mes pères" (1 Rois 19:4).

Jésus fut affligé par toutes nos afflictions. Le Capitaine de notre salut fut rendu parfait par la souffrance. Dans cette vie, nous serons éprouvés pour voir si nous sommes capables ou non de supporter l'épreuve de Dieu. Quand les tentations de Satan viendront, nous serons mis à l'épreuve. Serons-nous mis en déroute par le pouvoir séducteur de Satan ou vaincrons-nous comme Jésus le fit? Aurons-nous chéri dans notre esprit les trésors des vérités du ciel, qui nous rendront capables d'affronter l'adversaire des âmes avec un "il est écrit", comme le fit Jésus et pas avec un discours personnel? Satan sait mieux que beaucoup de soi-disant chrétiens ce qui est écrit, parce qu'il est un étudiant appliqué de la Bible, mais il agit pour pervertir la vérité et pousser les hommes dans le sentier de la désobéissance. Il les pousse à négliger l'approfondissement de la Parole de Dieu…

C'est une grande erreur d'indiquer à Dieu ce qu'Il doit faire. Élie ne savait pas ce qu'il faisait quand il dit à Dieu qu'il avait vécu suffisamment et qu'il désirait mourir. Le Seigneur ne prit pas en compte ses paroles, car il avait encore quelque chose à faire avant d'être exalté et transmué au ciel. Avons-nous oublié que Jésus, la Majesté du ciel, souffrit quand Il fut tenté? Jésus ne permit pas à l'ennemi de l'entraîner dans la fange de l'incrédulité, ni de le forcer à s'abandonner au découragement et au désespoir…

Dieu hait le péché. L'œuvre de Satan consiste à nous attirer vers les œuvres mauvaises. Satan a déployé une grande habileté et un grand pouvoir séducteur afin de fasciner l'esprit pour qu'il choisisse le péché plutôt que la justice. L'influence qu'une personne exerce sur une autre est devenue très dangereuse. Satan guide, contrôle l'esprit et fait pression sur l'influence d'un esprit sur un autre pour le mettre à son service. Mais le Seigneur Jésus, par Son Saint-Esprit, change l'ordre des choses; Il prend les péchés et la culpabilité de la race humaine sur Lui, Il attire les personnes, les sanctifie et transforme l'agent humain en Son instrument et engage ses facultés pour qu'elles accomplissent une tâche complètement opposée à celle que Satan suggère…

"Résistez au diable, et il fuira loin de vous. Approchons-vous de Dieu, et Il s'approchera de vous". Combien cette promesse est précieuse pour l'âme tentée. Si ceux qui souffrent de l'épreuve et de la tentation maintiennent leurs yeux sur Jésus et s'approchent de Dieu, en parlant de Sa bonté et de Son pardon, Jésus s'approchera d'eux, et les peines qu'ils croyaient presque insupportables disparaîtront…

Des temps agités nous attendent, mais nous ne devons pas nous préoccuper. L'anxiété révèle l'incrédulité, mais Christ nous dit: "Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos"

08 Oct
Envoyer Imprimer PDF

Si ton frère a péché, va et reprends-le entre toi et lui seul. S'il t'écoute, tu as gagné ton frère. Mat. 18:15.

Il convient d'examiner soigneusement nos relations avec Dieu et notre prochain. Nous péchons continuellement contre Dieu, mais Sa miséricorde ne nous fait jamais défaut. Dans son amour, Il supporte nos négligences, notre ingratitude, nos désobéissances, notre perversité. Il ne nous témoigne jamais d'impatience. Nous pouvons dédaigner Sa miséricorde, attrister Son Esprit, le déshonorer devant les anges et les hommes, mais Sa compassion ne baisse jamais. La pensée de cette longanimité devrait nous rendre plus indulgents les uns pour les autres. Nous supporterions plus patiemment les fautes et les erreurs des autres, si seulement nous nous souvenions qu'aux yeux de Dieu nos faiblesses aussi sont très grandes! Comment pouvons-nous dire à notre Père céleste: "Pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés" (Mat. 6: 12), si nous nous montrons intransigeants envers notre prochain?…

Si vous pensez que votre frère vous a offensé, allez vers lui avec bienveillance, et vous parviendrez certainement à une réconciliation… Si vous réussissez, vous aurez gagné votre frère sans dévoiler ses faiblesses, et l'accord intervenu entre vous et lui aura soustrait à la vue d'autrui une multitude de péchés…

Pour maintenir vivantes nos affections, et rester sensibles au bien qui existe dans le cœur de nos semblables, une vigilance particulière nous est nécessaire. Si nous ne veillons pas sur ce point, Satan éveillera notre jalousie, placera devant nos yeux ses verres déformants, et nous verrons les actions de nos frères sous un jour défavorable. Au lieu de porter un jugement sur eux, ne devrions-nous pas jeter un regard en nous-mêmes, prêts à reconnaître les défauts de notre caractère? Quand nous nous serons rendu compte de l'énormité de nos propres fautes et de nos erreurs, celles d'autrui nous paraîtrons insignifiantes.

Satan est l'accusateur des frères. Il guette chacune de nos faiblesses, si petite soit-elle, pour y trouver un motif d'accusation. Eloignez-vous de lui.

Page 10 sur 45

Verset du jour

Mes enfants, demeurez attachés au Christ pour qu'au moment où il paraîtra, nous soyons remplis d'assurance et que nous ne nous trouvions pas tout honteux loin de lui au moment de sa venue.

1 Jean 2 : 28 "Semeur"

Aidez LouangeFM

Merci de soutenir LouangeFM par vos dons !

Montant: 

Louangefm sur Facebook

Bannière

Connexion