Bannière
A+ R A-
Envoyer Imprimer PDF

"Il y a un temps pour déchirer !" Ecclésiaste 3.7

Dans votre vie, il y a des pages qui se sont tournées et c’est très bien ainsi. Mais il y a aussi ces autres pages qu’il vous faudra apprendre, non plus à tourner, mais à déchirer ! Cet acte est dépendant de votre volonté, et c’est vous seul qui pouvez l’effectuer. Ne soyez pas de ceux ou de celles qui pensent, à tort, que Dieu doit tout faire et qu’il va venir déchirer la page tachée, souillée, salie, ratée, manquée... Non, lui, il attend que vous décidiez de le faire afin de vous aider à repartir sur autre chose.

Il y a un temps pour tourner des pages et un temps pour les déchirer : ce temps-là est venu pour vous et c’est aujourd’hui qu’il faut le faire. Déchirez cette page remplie de regrets liés à un échec. Allez-vous y passer votre vie ? Comprenez qu’avec Dieu, aucun échec n’est définitif, à moins que vous refusiez de déchirer cette page-là, une page pleine de remords. Cependant, ceux-ci ne servent à rien, si ce n’est à culpabiliser l’être humain : oui, vous avez trahi la confiance qu’on vous avez accordée ; oui, vous avez déçu votre conjoint ; oui, vos enfants souffrent de votre péché. Tout cela est vrai, c’est écrit sur l’une des pages de votre vie en lettres de feu. Vous vous êtes repenti, vous avez demandé pardon, et dans la mesure du possible vous avez réparé. Vous avez fait votre part, alors qu’attendez-vous pour déchirer la page ?

La grâce de Dieu, c’est cela ! Au ciel, l’acte qui vous condamnait a été lacéré par le Seigneur (Colossiens 2.14). Seriez-vous plus grand que Dieu pour sans cesse y revenir ? La page de la maladie qui n’est pas guérie et de vos questions sans réponse, y passerez-vous votre vie ? Dieu a les réponses à toutes vos questions et s’il ne vous les a pas encore données, c’est son affaire. Déchirez cette page de questions inutiles qui vous bloque !

Qui décidera de déchirer la page inutile dans l’histoire de sa vie aujourd’hui ! Moi j’en fais le choix ! Et vous ?

Une décision pour aujourd’hui

Seigneur, j’ai tourné cette page si souvent, mais j’y reviens sans cesse. Je prends la décision spirituelle de déchirer cette page-là maintenant, et je sais pouvoir compter sur ta grâce pour y arriver. Amen.

 

Samuel Foucart

Envoyer Imprimer PDF

"Car le Fils de l'homme n'est pas venu pour se faire servir, mais pour servir lui-même et donner sa vie en rançon pour beaucoup." Matthieu 20.28

Jésus est très clair : nous avons l'obligation de servir Dieu.

Pour les chrétiens, le service n'est pas quelque chose que nous casons dans notre emploi du temps si nous avons une disponibilité. C'est le cœur même de notre vie. Jésus est venu pour "servir" et "donner", deux verbes qui devraient également définir notre existence sur terre.

Mère Térésa a dit : "Vivre saintement consiste à faire le travail de Dieu avec un sourire."

Jésus a enseigné que la maturité spirituelle n'était jamais une fin en soi. Elle doit profiter au ministère. Nous grandissons pour pouvoir donner. Il ne suffit pas d'apprendre toujours plus. Nous devons mettre en pratique ce que nous savons et confessons. L'étude sans le service engendre la stagnation spirituelle.

La vieille comparaison entre la mer de Galilée et la mer Morte reste vraie. La mer de Galilée est un lac qui regorge de vie, parce que l'eau entre et sort. En revanche, il n'y a pas trace de vie dans la mer Morte, parce que, faute d'écoulement, l'eau stagne et croupit.

La dernière chose dont beaucoup de chrétiens ont besoin est d'assister à une étude biblique supplémentaire. Ils savent déjà beaucoup plus qu'ils ne mettent en pratique. Ce qu'il leur faut, ce sont des expériences de service qui leur permettent d'entraîner leurs muscles spirituels.

Le service va à l'encontre de notre penchant naturel. Nous préférons généralement être servis que servir. Nous disons : "Je cherche une église qui répond à mes besoins et où je suis béni ", plutôt que : "Je cherche un endroit où je peux servir et être en bénédiction." Nous attendons que les autres nous servent, et non l'inverse.

Mais plus nous grandissons en Christ et plus notre objectif devrait être une vie de service. Le disciple mature ne demande plus : "Qui va pourvoir à mes besoins ?", mais au contraire : "Aux besoins de qui puis-je pourvoir ?" Vous arrive-t-il de vous poser cette question ?

Une action pour aujourd'hui

Prenez le temps de vous arrêter un moment et de vous poser cette question : "suis-je de ceux qui se font servir ou ai-je abandonné ma vie afin de servir les autres ?"

 

Rick Warren

Page 10 sur 90

Verset du jour

Ainsi parle l'Éternel: Pratiquez la justice et l'équité...

Jérémie 22 : 3a "LSG"

SONDAGE

TU NOUS VIENS D'OU ?

Aidez LouangeFM

Merci de soutenir LouangeFM par vos dons !

Montant: 

Bannière

Connexion