Bannière
A+ R A-
Envoyer Imprimer PDF

"L'Éternel Dieu planta un jardin vers l'Orient : l'Eden, le Pays des délices. Il y plaça l'homme qu'il avait façonné. L'Éternel Dieu fit pousser du sol toutes sortes d'arbres d'aspect agréable portant des fruits délicieux, et il mit l'arbre de la vie au milieu du jardin." Genèse 2.8-9

Nous vivons depuis quelques années le retour au bio, diminutif de biologique, caractéristique de la vie naturelle.

Après des décennies d'utilisation tous azimuts de produits chimiques tant dans l'agriculture que les industries, notre société semble redécouvrir des pratiques plus raisonnées.

Nous nous sommes tout bonnement aperçus qu'à vouloir aller toujours plus loin dans la rentabilité, nous étions en train de polluer, d'empoisonner la planète, de nous empoisonner.

Beaucoup d'entre nous aspirent à plus d'authenticité, de naturel.

Toutefois la plus grande catastrophe écologique de ce monde a eu lieu, non à Tchernobyl, mais en Eden.

Dieu avait créé l'homme et la femme. Il les avait placés dans un environnement parfait : un jardin de délices. Adam et Eve se délectaient de fruits excellents, bio, se désaltéraient à des eaux limpides, pures. Ils vivaient dans la présence de Dieu et ne connaissaient ni la douleur, ni la mort.

Mais créés à l'image de Dieu, libres, ils firent le mauvais choix en décidant de prendre en main leur destin, loin du Créateur. A cause de leur désobéissance, la terre a été maudite, souillée, polluée. La souffrance a fait son entrée. Les problèmes écologiques d'aujourd'hui ne sont que le fruit du péché des hommes.

Conscient de cela, Dieu a pourvu à un remède : Jésus-Christ. Par son œuvre à la croix, il nous réconcilie avec son Père, notre Père. "Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité." (1 Jean 1.9).

En Christ, vous pouvez effectuer votre retour au bio originel, à la vie divine dont vous avez été privé. Vous pouvez, d'ores et déjà ici, goûter aux prémices d'une éternité en sa présence.

Une prière pour aujourd'hui

Seigneur, je te demande de venir étancher ma soif d'absolu, de pureté et de vérité. Je crois que tu me laves de tout péché à cause du sang versé de ton fils Jésus et que je suis réconcilié avec toi. Amen.

 

Eric Célérier

Envoyer Imprimer PDF

"[...] nous avons été excessivement accablés, au-delà de nos forces, de telle sorte que nous désespérions même de conserver la vie. Et nous regardions comme certain notre arrêt de mort, afin de ne pas placer notre confiance en nous-mêmes, mais de la placer en Dieu qui ressuscite les morts." 2 Corinthiens 1.8-9

Lorsque la poursuite de votre rêve, de difficile devient impossible, que la situation paraît sans issue, félicitations ! Vous êtes en bonne compagnie.

Même Paul a connu des impasses. "Nous avons été excessivement accablés, au-delà de nos forces, de telle sorte que nous désespérions même de conserver la vie. Et nous regardions comme certain notre arrêt de mort, afin de ne pas placer notre confiance en nous-mêmes, mais de la placer en Dieu qui ressuscite les morts" (2 Corinthiens 1.8-9).

Si Dieu est capable de ressusciter des êtres physiquement, il peut faire de même pour ceux qui sont morts émotionnellement. Il peut faire revivre un mariage, une carrière, vous délivrer d'un problème de santé. Si Dieu peut ressusciter les morts, il peut tout faire !

Dieu avait promis à Abraham de faire de lui le père d'une nation. Mais après cela, Abraham dut attendre d'avoir quatre-vingt-dix ans pour engendrer son premier enfant. La Bible montre que la situation d'Abraham, de difficile, devint impossible. Considérant son corps, il dit : "Impossible !" Puis, regardant sa femme, il déclara : "Doublement impossible !" Mais Sarah devint enceinte et ils en rirent. Quand l'enfant vint au monde, ils l'appelèrent Isaac, ce qui signifie rire.

Dieu laisse souvent les problèmes devenir des impossibilités. Les disciples avaient décidé de suivre Jésus. Mais voilà que celui qu'ils pensaient être le Messie se retrouvait pendu à une croix, en train de mourir. Étaient-ils dans une impasse ? Pendant trois jours, tout portait à le croire. Puis Jésus sortit du tombeau.

Face à une situation sans issue, vous pouvez demander : "Seigneur, que se passe-t-il ? Ai-je mal compris ta volonté ? Ton plan ? Suis-je passé à côté de ta vision ?" N'oubliez pas que les impasses font partie du plan de Dieu pour vous.

Un parole de foi pour aujourd'hui

Quelle est la meilleure réponse à une impasse ? "C'est lui qui nous a délivrés et qui nous délivrera d'une telle mort, lui de qui nous espérons qu'il nous délivrera encore !" (2 Corinthiens 1.10).

 

Rick Warren

Page 4 sur 26

Verset du jour

Je suis la résurrection et la vie...

Jean 11 : 25 "LSG"

SONDAGE

TU NOUS VIENS D'OU ?

Aidez LouangeFM

Merci de soutenir LouangeFM par vos dons !

Montant: 

Bannière

Connexion