A+ R A-
Envoyer Imprimer PDF

"Heureux ce serviteur, que son maître, à son arrivée, trouvera occupé de la sorte !" Matthieu 24.46

Je ne sais pas si vous connaissez Jésus depuis suffisamment longtemps pour savoir qu'il a une façon prévisible d'être imprévisible ! Il aime le changement. En fait, je ne pense pas qu'il ait jamais guéri deux personnes de la même manière dans la Bible.

Il suffit de penser à certains ordres étranges qu'il a donnés. Lorsqu'il ne resta plus de vin lors d'un mariage, il dit aux serviteurs de remplir des jarres d'eau, puis d'en servir à l'organisateur du repas comme si c'était du vin. Quand un aveugle vint vers lui pour être guéri, Jésus cracha par terre, fit de la boue avec sa salive et dit : "Tiens, applique ça sur tes yeux et va te laver au réservoir."

L'un comme l'autre auraient pu lui rétorquer : "Je suis désolé, Jésus. C'est ridicule, je ne crois pas que ça va marcher et je n'ai pas envie qu'on se moque de moi, merci. " Mais ils n'ont pas mis la parole de Jésus en doute. Ils ont fait ce qu'il leur a dit... et le miracle s'est produit.

Jésus recherchait la foi ! La question est de savoir si nous sommes prêts à lui obéir sans discuter ou si nous voulons au contraire analyser chaque petit ordre qu'il nous donne.

Souvent, lorsque Dieu nous demande de faire quelque chose pour lui, nous considérons la situation, puis nous lui répondons : "Je ne suis pas comme toi, Jésus. Je suis parfaitement incapable de faire ça."

Peut-être avez-vous besoin de pardonner à des personnes qui vous ont fait du tort. Peut-être demandez-vous à Dieu de vous donner une nouvelle maison et il vous dit de nettoyer celle que vous avez. Peut-être attendez-vous un miracle qui réduira vos dettes et vous continuez à utiliser largement vos cartes de crédit.

Beaucoup d'entre nous perdent des années à dire : "Seigneur, je ne peux pas. C'est trop dur." Mais cette pensée n'est qu'un tissu de mensonges de la part de l'ennemi. Lorsque vous connaissez le caractère de Dieu, vous savez qu'il ne demande jamais à aucun de ses enfants de faire quelque chose qui soit au-dessus de ses moyens.

A la minute même où vous faites un pas de foi pour obéir à Dieu, vous êtes relié à une force et une capacité divines. L'onction vous rend fort et ce qui vous a paru impossible jusqu'à présent le devient beaucoup moins.

Nous pensons souvent : "J'ai été fidèle et j'ai obéi mais rien n'a changé." Eh bien, cela va changer !
Peut-être n'est-ce pas encore le moment ou y a-t-il d'autres choses que Dieu veut que vous fassiez avant qu'il ne vous donne la victoire finale. Mais vous pouvez compter sur son intervention sans vous inquiéter. Il est dit dans Matthieu 24.46 : "Heureux ce serviteur, que son maître, à son arrivée, trouvera occupé de la sorte !".

Si vous faites ce que Dieu vous demande, aucun être sur la terre ni aucun diable dans le ciel ne peut vous empêcher d'avoir ce qu'il veut que vous ayez.

Une action pour aujourd'hui
Dressez une liste de tout ce que Dieu vous a demandé et que vous n'avez pas encore fait, puis décidez par la foi de lui obéir. Restez actif. Lisez la Parole. Adorez Dieu en compagnie d'autres croyants. Continuez à donner. A apprendre et à grandir.

 

Joyce Meyer

Envoyer Imprimer PDF

LA RESTAURATION DES RELATIONS (PARTIE 6)

"S'il est possible, autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes." Romains 12.18

La sixième étape biblique vers la restauration d'une relation consiste à coopérer autant que possible.

L'apôtre Paul a dit : "S'il est possible, autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes" (Romains 12.18). La paix a toujours un prix. Parfois, elle nous coûte notre orgueil ; souvent, c'est notre égoïsme que nous devons sacrifier.

Pour préserver la communion, efforcez-vous d'être souple, de vous adapter aux autres et de donner la priorité à leurs besoins. La septième béatitude de Jésus pourrait être paraphrasée ainsi : "Heureux êtes-vous quand vous pouvez montrer aux autres comment coopérer au lieu de rivaliser ou de se disputer.
C'est alors que vous découvrez votre véritable identité et votre place dans la famille de Dieu."

Faire oeuvre de paix n'est pas éviter tout conflit. Fuir un problème en prétendant qu'il n'existe pas, ou avoir peur d'en parler est en réalité de la lâcheté. Jésus, le Prince de Paix, n'a jamais eu peur du conflit.

Faire oeuvre de paix n'est pas non plus rechercher l'apaisement à tout prix. Jésus ne nous demande pas de toujours céder, de nous comporter comme un paillasson et de laisser les autres nous bafouer. Lui-même a refusé de céder sur de nombreux points et a tenu ferme face à l'opposition.

Une action pour aujourd'hui
Faire oeuvre de paix coûte et demande un sacrifice. Mais ne regardez pas à cela, regardez plutôt à Jésus et laissez le Saint-Esprit vous aider à coopérer comme il l'entend. Coopérez et ne rivalisez plus !


Rick Warren

Page 10 sur 140

Verset du jour

Seigneur, c'est par tes bontés qu'on jouit de la vie, c'est par elles que je respire encore; Tu me rétablis, tu me rends à la vie.

Esaïe 38 : 16 "LSG"

SONDAGE

TU NOUS VIENS D'OU ?

Aidez LouangeFM

Merci de soutenir LouangeFM par vos dons !

Montant: 

Bannière

Connexion