A+ R A-
Envoyer Imprimer PDF

"Il faut que les nôtres aussi apprennent à exceller dans les oeuvres bonnes, pour subvenir aux nécessités urgentes, afin de ne pas être sans fruit." Tite 3.14

Même lorsqu'il enseignait des principes et des vérités spirituels, Paul n'oubliait pas les considérations pratiques. Les problèmes de la vie courante. La foi traduite en actes. Comment avoir la victoire dans notre vie de tous les jours.

Dans sa lettre à Tite, par exemple, il soulignait combien il était important d'apprendre à "exceller dans les oeuvres bonnes". Ceux qui appartenaient à Dieu avaient besoin d'apprendre. De faire un effort conscient.
De se consacrer à des occupations pratiques. Pourquoi était-ce si important ? D'une part pour "subvenir aux nécessités urgentes" et de l'autre pour "ne pas être sans fruit".

Paul craignait que Tite, et d'autres chrétiens, ne portent pas de fruit ou peut-être même qu'ils portent du mauvais fruit. Il voulait qu'ils produisent le bon type de fruit et expérimentent ainsi les bénédictions ultimes de Dieu.

Il savait que cela impliquait une action pratique. Pour Tite, elle consistait à faire l'effort de rejoindre l'apôtre à Nicopolis où il avait "résolu de passer l'hiver". Il devait par ailleurs faire tout son possible pour apporter une aide pratique à Zénas et à Apollos, et veiller à ce qu'ils ne manquent de rien (Tite 3.12-13).

Voilà ce que signifiait entre autres s'appliquer à des "oeuvres bonnes". "Subvenir aux nécessités urgentes".
Aller vers son prochain. Mener une vie généreuse. Agir avec foi. Utiliser les ressources qu'ils avaient reçues afin de pourvoir aux besoins matériels des autres, en sorte que rien ne manque à ces derniers.

Ces principes s'appliquent encore aujourd'hui. Pour vous.

Rappelez-vous que Dieu désire vous bénir. Il veut que vous connaissiez l'abondance. Mais il veut aussi que vous compreniez qu'il vous a donné des ressources pour que vous aidiez à pourvoir aux besoins de votre prochain. Qu'il attend que vous investissiez dans son royaume et dans la vie des autres. Que vous avez été béni pour être en bénédiction.

Une prière pour aujourd'hui
Père, merci de ce que tu pourvois à mes besoins. Montre-moi comment je peux m'appliquer à des "oeuvres bonnes". Donner aux autres de ce que tu m'as donné. Au nom de Jésus. Amen.

 

John Roos

Envoyer Imprimer PDF

"Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples ; vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira." Jean 8.31-32

Autrefois, l'auto-apitoiement était un véritable problème pour moi. Chaque fois que le diable organisait une séance de pleurs, je répondais présente. Je me souviens lorsque Dieu commença à me parler à ce sujet...

Nous venions de rentrer d'une conférence où j'avais pris la parole trois jours de suite, du jeudi au samedi. Le dimanche, Dave, mon mari, eut envie de jouer au golf. Je trouvai inacceptable qu'il m'abandonne ainsi au lieu de rester à la maison pour me dorloter. Après tout, je venais de passer trois jours épuisants, à dépenser toute mon énergie pour m'occuper des autres. "Et moi ? songeai-je. J'ai travaillé dur pendant tout le week-end et personne ne fait rien pour moi. Je donne tout ce que j'ai, mais personne ne s'occupe de moi..."

C'était pitoyable ! J'étais terriblement désolée pour moi-même ! Mais Dieu parla à mon coeur : "Joyce, tu ne peux pas à la fois t'apitoyer sur ton propre sort et avoir de la puissance dans ton ministère. Il faut que tu arrêtes de te prendre en pitié chaque fois que ça ne va pas comme tu veux." Mes yeux s'ouvrirent et je compris que je laissais mes pensées, qui n'étaient même pas vraies, me rendre malheureuse.

Si vous voulez comprendre ce qui se passe dans votre vie, faites l'inventaire de vos pensées. A quoi pensez-vous ? Si vous essayez de répondre à cette question, vous constaterez qu'il y a un lien très étroit entre vos pensées et votre vie. Et vous n'êtes pas obligé de vous arrêter sur tout ce qui vous traverse l'esprit.

Dans 2 Corinthiens 10.3-5, Paul explique que le combat dans lequel nous sommes engagés n'est pas charnel, mais spirituel. Le diable veut mettre des pensées erronées dans notre esprit pour nous empêcher de connaître la joie et la paix que Dieu nous donne en Jésus-Christ. Nous ne pouvons pas le lier physiquement, le mettre en prison ou carrément le tuer. Mais nous pouvons lui résister et choisir d'avoir des pensées justes, saintes, si nous utilisons l'arme spirituelle à notre disposition : la Parole de Dieu.

Si vous voulez être un chrétien victorieux, vous devez consacrer du temps pour apprendre à connaître la Parole de Dieu. Vous pourrez alors réfuter les mensonges que le diable met dans votre esprit en leur opposant la vérité de la Bible. Jésus dit en Jean 8.31-32 que si nous demeurons dans sa parole, nous connaîtrons la vérité et la vérité nous rendra libres.

Une action pour aujourd'hui
Arrêtez de laisser le diable utiliser votre esprit comme une poubelle et décidez de choisir désormais vos pensées avec soin. Lisez la Parole de Dieu quotidiennement. Prenez le temps de louer le Seigneur et appliquez-vous à être reconnaissant tout au long de votre journée. Si vous remplissez votre esprit avec des pensées justes, le diable n'y trouvera plus de place pour les siennes.


Joyce Meyer

Page 10 sur 131

Verset du jour

... O Dieu, que ton secours me relève!

Psaume 69 : 30 "LSG"

SONDAGE

TU NOUS VIENS D'OU ?

Aidez LouangeFM

Merci de soutenir LouangeFM par vos dons !

Montant: 

Bannière

Connexion