A+ R A-
Envoyer Imprimer PDF

"Il jeûna quarante jours et quarante nuits, puis il eut faim. Le tentateur s'approcha et lui dit : Si tu es Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains. Jésus répondit : Il est écrit : L'homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu." Matthieu 4.2-4

Thomas "Stonewall" Jackson connaissait les clés de la victoire. En 1862, durant les premiers jours de la guerre de Sécession, il fut chargé de conduire les troupes du Sud dans la vallée de Shenandoah, en Virginie. Bien qu'en infériorité numérique, son armée remporta une victoire stupéfiante. L'historien militaire Bevin Alexander estime qu'une des clés de sa victoire fut sa connaissance du point faible de son ennemi. Jackson sut exploiter cette faiblesse et gagna la bataille.

Satan appliqua ce même principe face à Jésus. Il savait que Jésus avait jeûné et qu'il avait probablement faim. C'est donc là qu'il l'attaqua. Il lui rappela sa puissance, affirmant qu'il pouvait ordonner "que ces pierres deviennent des pains". Mais Jésus était prêt. Il connaissait la Parole de Dieu. Et il savait comment triompher de son ennemi.

Beaucoup de chrétiens sont vaincus parce qu'ils ne sont pas prêts quand Satan les attaque. Ils ne connaissent pas la Parole de Dieu. Ils ne connaissent pas leur ennemi. Ils ne se rendent pas compte que lui les connaît par leur nom. Et il sait où ils sont vulnérables. Il ne les attaque pas là où ils sont forts, mais il vise leurs points faibles. Il ne vient pas lorsqu'ils sont vigilants, mais quand ils dorment. Non pas quand ils sont prêts, mais quand ils ne s'y attendent pas et qu'ils sont vulnérables.

Rappelez-vous aujourd'hui que Satan vous connaît, vous et votre famille. Il sait où vous êtes vulnérable. Mais vous pouvez le vaincre ! Confessez vos péchés et évitez ses pièges. Priez ! Lisez la Parole ! Proclamez que les promesses de Dieu sont vraies dans votre vie ! Tenez bon et refusez les compromis. Faites preuve d'audace ! Assurez-vous d'être prêt !

Une prière pour aujourd'hui

Père, aide-moi à être fort dans l'Esprit. Montre-moi où je suis vulnérable aux attaques. Remplis-moi de ton Esprit. Je veux m'appuyer sur les promesses de ta Parole. Amen.

 

John Roos

Envoyer Imprimer PDF

"Or, à qui vous pardonnez, je pardonne aussi !" 2 Corinthiens 2.10

Il existe en droit français une clause s'intitulant, je cite : "L'autorité de la chose jugée". Cela consiste dans le fait qu'une affaire qui a été jugée par un tribunal ne peut pas l'être une seconde fois. Je me pose une question : Si les lois humaines sont capables d'apprécier à juste titre la valeur d'un jugement légal, n'appartient-t-il pas aux croyants se réclamant de l'Évangile de Jésus- Christ d'appliquer cette même logique au pardon ! Concrètement il s'agit de quoi ?

Vous avez pardonné à une personne qui a été pardonnée par Dieu et par les autres. Est-il nécessaire de lui rappeler encore sa faute des années après ? Certainement pas ! Même Paul, qui pourtant avait été très sévère dans sa première lettre aux Corinthiens à l'égard de cet homme, va admettre que le pardon accordé par l'église de Corinthe fait force de loi et ne doit donc pas être remis en question.

La dureté de cœur de l'être humain fait qu'il est en mesure de revendiquer pour soi l'Évangile de Jésus-Christ, mais qu'il est tout aussi capable de rappeler la faute de l'autre quand cela l'arrange !

Vous devez refuser cette pratique inique ! Elle ne devrait pas avoir cours dans l'église de Jésus-Christ ! Quelle que soit la faute, une fois pardonnée, si l'oublier complètement n'est pas en votre pouvoir, ce qui l'est, par contre, c'est de refuser de la rappeler à chaque fois que l'occasion se présente !

Si vous avez pardonné, vous l'avez fait, un point c'est tout ! N'y revenez plus jamais ! Il y a ainsi des vies qui ont été poursuivies pendant des décennies par une faute pardonnée depuis longtemps ; ce n'est pas juste, et ce n'est pas ce que nous enseigne l'Évangile !

Je crois que c'est sur le terrain de la compassion et de la miséricorde que Dieu nous attend bien souvent. Ne manquez pas d'être à la bonne place, celle de celui qui refuse de rappeler la faute, qui accepte de donner une réelle nouvelle chance aux pécheurs !

Une décision pour aujourd'hui

Seigneur, je veux m'installer dans cette logique évangélique, mais j'ai besoin de ton aide. C'est si facile de rappeler la faute, et si tentant parfois. Je refuse cette attitude au nom de Jésus. Amen.

 

Samuel Foucart

Page 10 sur 109

Verset du jour

Le consolateur, l'Esprit Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit.

Jean 14 : 26 "LSG"

SONDAGE

TU NOUS VIENS D'OU ?

Aidez LouangeFM

Merci de soutenir LouangeFM par vos dons !

Montant: 

Bannière

Connexion